Lettre à Anne Hidalgo, Maire de Paris

Télécharger la lettre à Anne Hidalgo

Mairie de Paris

Monsieur Aurélien LECHEVALLIER

Conseiller diplomatique

Place de l’Hôtel de Ville

75004 Paris

 

 

Monsieur le Conseiller,

 

Merci infiniment pour votre réponse si rapide.

Nous n’avions pas la prétention de croire que la France allait changer de drapeau d’un coup de baguette magique. Notre idée était plutôt de créer un événement médiatique qui, précisément, sensibiliserait l’opinion française à l’idée européenne, la France est plus forte au sein de l’Europe.

 

Ceci étant dit, je ne crois pas qu’il faille une modification constitutionnelle pour utiliser en France ce drapeau : l’article 2 de la Constitution française de la cinquième République précise seulement que «  L’emblème national est le drapeau bleu blanc rouge ». Cet article n’a pas été révisé par la suite. Ma proposition ne le remet pas en cause. Il est de plus très général et ne précise ni les proportions du drapeau, ni ses couleurs (bleu roi, bleu marine, bleu ciel ? etc.) et n’interdit surtout pas d’inscrire quelque chose dessus. Le général de Gaulle lui-même ne s’était pas privé en son temps d’y apposer sa croix de Lorraine. Il est donc à mon sens parfaitement possible d’apposer les douze étoiles d’or centrées sur notre emblème bleu blanc rouge. C’est toute l’astuce de l’opération de fusion qui respecte nos drapeaux nationaux en les enrichissant d’un « sceau » européen. J’écrirai donc au Président de la Commission européenne et à celui du Parlement dans ce sens.

 

Je persiste à croire qu’un drapeau étoilé, quel que soit l’endroit symbolique où il serait hissé, serait un événement médiatique considérable, notamment pour le soixantième anniversaire de la signature du Traité de Rome.

Il faut relancer l’Europe.

 

Très cordialement.